Charpente en chêne à l’ancienne à tenon mortaise

Charpente en chêne à l’ancienne à tenon mortaise

Les pièces de chêne ont été découpées dans notre atelier et livrées sur le chantier.

Ensuite, nous avons utilisé exclusivement des techniques artisanales (assemblage charpente à tenons et mortaises, chevillés à l’anciennes, etc.) de façon à ne pas dénaturer la beauté et la solidité du bois sans aucune pièce métallique.

Assemblage à tenons et mortaises

Un assemblage tenon et mortaise est une méthode d’assemblage de pièces de bois qui existe depuis la nuit des temps en matière de menuiserie et de charpente. Ce type d’assemblage est solide, fiable et peut se passer d’éléments de fixation (vis, clous, chevilles…).

Les deux pièces de bois à assembler vont être travaillées pour que l’une s’encastre dans l’autre. Pour cela, l’une des pièces doit être taillée en tenon, c’est-à-dire se terminer par une sorte de languette en forme de parallélépipède. C’est la partie “mâle” de l’assemblage. Le tenon est défini par son chant, ses joues, son about et ses arasements.

Dans l’autre pièce, on va creuser une entaille, la mortaise, de même dimension que le tenon (ou plus profonde de quelques millimètres pour faciliter l’encastrement). C’est la partie “femelle”. La mortaise se définit par un about, un parement et un fond. Il est conseillé de faire en sorte que l’épaisseur restante de chaque côté de l’entaille soit au moins de la même épaisseur que la mortaise elle-même.

Conception et construction du clocheton

Nous avons dessiné et construit l’ornement en forme de petit clocher à l’atelier.

Livré monté sur chantier, nous n’avons plus eu qu’à le poser sur la charpente.